En Afrique du Sud, une grand-mère marathonienne de 85 ans surprend le monde !
Insolite News Sport

En Afrique du Sud, une grand-mère marathonienne de 85 ans surprend le monde !

En Afrique du Sud, une grand-mère marathonienne de 85 ans surprend le monde ! DailyMeo Author
August 11, 2017

Cette épatante grand mère et marathonienne de 85 ans court des semi-marathons en presque 2 heures et bat tous les records de sa catégorie.

Deirdre Larkin est une femme vraiment remarquable qui est devenue très célèbre en Afrique du Sud. Ex pianiste de concert, cette marathonienne de 85 ans a réussi à boucler rien que l’an dernier 65 courses dont plusieurs semi-marathons chez les plus de 80 ans.

Alors qu’elle ne court de manière régulière que depuis 2010, sa progression a été étonnement rapide et aujourd’hui, la Britannique termine le semi-marathon (21,097 km) en un peu plus de 2 heures.

Installée à Johannesburg depuis 1970, elle s’est mise à courir au début des années 2000, lorsque son médecin lui a annoncé qu’elle allait avoir de l’ostéoporose, une maladie qui se caractérise par une perte de la résistance des os qui peut entraîner des fractures. Tandis que les médicaments que lui prescrivait son médecin ne faisaient aucun effet, elle s’est mise en tête de courir pour accompagner son fils lorsqu’il est revenu vivre chez elle :

« Au début, je courais trois foulées et je m’arrêtais pour marcher trois pas ».

Deirdre Larkin court chaque matin pour maintenir la forme et s'entraîner pour les marathons.
Passionnée depuis, elle a amassé un tas de récompenses et de trophées en plus de deux records du monde battus, ce qui lui ont valu d’acquérir une grande notoriété parmi les coureurs !
L' octogénaire a amassé d’innombrables récompenses en quelques années de semi-marathon.

Très disciplinée malgré son âge avancé, Deirdre s’entraîne tous les jours et suit un régime assez drastique : réveil à 5 heures, pas de sucre, pas de sel, pas de café et elle s’élance dehors à petite foulée avant d’augmenter la cadence à mesure qu’elle s’échauffe. Quant à ses après-midi, elle donne des cours de piano dans un lycée du nord de la ville et son quotidien lui sied parfaitement bien tel qu’elle le confie : « Mon sang circule plus vite dans mes veines, je sens tous mes muscles, je ne pouvais imaginer que j’en avais autant. Je me sens en vie. J’ai bien plus d’énergie. »

Inspirante, la grand-mère se fait souvent aborder dans la rue lorsqu’elle est en train de courir :           « Les gens, quand ils me doublent, car il y en a quand même beaucoup qui me doublent , me saluent et Ils me disent : hé, c’est vous qu’on a vue à la télévision. » Mais on ne parle pas longtemps car on doit garder notre souffle , a expliqué Deirdre Larkin à l’AFP après un 10 km couru à Pretoria début juin.

Titulaire du record du demi-marathon dans la catégorie de plus de 80 ans, la marathonienne ne manque jamais l'occasion de participer à un marathon.

S’apprêtant à fêter ses 86 ans en septembre, l’incroyable mamie ne compte pas freiner son rythme :  » Je peux imaginer une vie sans courir. Mais ce serait comme une mort lente. Je continuerai de courir tant que je le pourrai. Même sur une seule jambe, je suis sûre que je pourrai y arriver « .

Leave a Comment

What Do You Think About this Article ?